ACTUALITES

COMMUNIQUE 

Social Watch Bénin condamne la suspension du quotidien "La Nouvelle Tribune"

 

A travers sa décision N°18-024/HAAC du 23 mai 2018, le Président de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) a prononcé « la suspension jusqu’à nouvel ordre » du quotidien privé, "La Nouvelle Tribune" pour « violation du Code de l’information et de la communication et du Code de déontologie de la presse béninoise ».

Le Réseau Social Watch Bénin, très attaché à la promotion de la Liberté d’expression et de l’Etat de droit dans notre pays, condamne cette décision du président de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC). 

En effet, le journal "La Nouvelle Tribune", est un organe de presse privé qui contribue qualitativement à la pluralité d’expressions et d’opinions, gage de la démocratie et de l’Etat de droit.

 

Certes, dans son communiqué, le président de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la communication a cité quelques publications du Journal qui violeraient le code l’information et de la communication en République du Bénin et le Code de la déontologie de la presse béninoise. Mais, l’évocation de l’article 20 du code de déontologie de la presse béninoisepar  le président de la HAAC, n’est pas compréhensible d’autant plus que la HAAC est un organe de régulation et non d’autorégulation encore moins, une association des médias. L’article 20 dispose clairement que :« Tout manquement aux dispositions du présent code de déontologie expose son auteur à des sanctions disciplinaires qui pourront lui être infligées par les instances d’autorégulation des médias et les associations professionnelles. Le journaliste accepte la juridiction de ses pairs, ainsi que les décisions issues des délibérations des instances ci-dessus mentionnées. Le journaliste s’oblige à connaître la législation en matière de presse ». En l’état, la décision du président de la HAAC tendrait à une méconnaissance des dispositions de la loi.

Même si par rapport aux articles du Code de l’information et de la communication qui seraient violés, la HAAC devrait prendre des décisions à l’encontre dudit journal, la bonne procédure recommande qu’elle invite en une audience publique les responsables du Journal pour les écouter et recevoir éventuellement les preuves ou les raisons des publications afin de mieux les apprécier. Et des avertissements auraient dû précéder une sanction aussi préjudiciable à la démocratie. 

Se fondant sur l’article 55 de la  loi organique de la HAAC : « En cas d’urgence et de manquement aux obligations résultant des dispositions de la présente loi, le Président de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication peut ordonner à la personne qui en est responsable de se conformer à ces dispositions, de mettre fin à l’irrégularité ou d’en supprimer les effets. Sa décision est immédiatement exécutoire. Il peut prendre même d’office toute mesure conservatoire», pour prendre la décision de la suspension de La Nouvelle Tribune, le Réseau Social Watch Bénin estime que le Président de la HAAC est allé trop vite en besogne. Car, l’évocation des publications depuis le mois de janvier par le journal montre qu’il n’y a pas une urgence. Et le silence de la HAAC depuis cette période ne saurait être considéré comme un avertissement.

Partant,Social Watch Bénin invite le Président de la HAAC à revoir sa décision pour permettre au Journal "La Nouvelle Tribune" de reprendre ses activités d’information des citoyens dans les meilleurs délais. Le réseau profite de l’occasion pour demander à la presse béninoise,une des composantes de la Société Civile, à faire preuve de plus de professionnalisme afin de continuer à construire la démocratie dans notre pays.

Enfin, Social Watch Bénin estime que le président de la HAAC au lieu de suspendre un organe de presse devrait plutôt travailler pour l’accès à l’information au public et œuvrer à mettre hors d’état de nuire les auteurs de piratage des fréquences des radios émettant sur le territoire national.

Fait à Cotonou le 29 mai 2018

 

Pour le Conseil d’Administration de Social Watch Bénin

La Présidente

Blanche SONON

Lire l'article

Social Watch Bénin condamne la suspension du quotidien "La Nouvelle Tribune"

NOS RESSOURCES

Plate-forme CMPB

Plate-forme VBG

Social Watch Bénin Apps

Agenda

Vidéo