C'est en synergie d'action avec le laboratoire Citoyennetés (LC), la Fédération des Radios Communautaires et Assimilés du Bénin (FerCAB), la Maison de la Société Civile (MdSC), du Réseau National des Opérateurs Privés pour la Promotion de l'Alphabétisation et les langues nationales (RENOPAL), l'organe Consultatif de la Jeunesse (OCJ), et du Think Tank Génération des Vigilants, que Social Watch Bénin et l'ONG ALCRER ont présenté le document d'analyse et de plaidoyer de la société civile sur le Budget général de l'État,  Gestion 2018. Représentant la société civile béninoise, la rencontre a eu lieu ce lundi 06 novembre 2017 à l'Assemblée Nationale par la Commission des finances, au sujet du Budget Général de l'État, Gestion 2018. Le document présenté par le réseau Social Watch Bénin porte sur un plaidoyer sur le Budget qui accorde priorité aux personnes et localités les plus vulnérables en 2018.

 

Cet exercice devenu une habitude à la veille du vote de la loi des finances, s'inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre du Projet d'appui au renforcement dés capacités et à la modernisation de l'Assemblée Nationale (PARCMAN), selon les propos du président de la Commission des finances, Raphaël Akotègnon. Le passage des organisations de la société civile permet, précise-t-il, aux députés de s'inspirer des positions des OSC et d'être "armés" pour initier des amendements, formuler des recommandations lors des échanges avec le gouvernement avant le vote du projet de budget 2018. Le président de Social Watch Bénin, Gustave Assah a exprimé la gratitude de la Société civile au parlement pour cette opportunité  et la prise en compte de certaines de ses doléances dans les projets antérieurs. Somme toute, en exposant ses analyses aux députés de la 7ème législature, la Société civile vient une nouvelle fois de jouer sa partition dans le processus de développement du Bénin.

Prière lire le document ici : images/2018_Document_Analyse_Plaidoyer_Socit_Civile.pdf

Agenda

Vidéo