Alors que les gouvernements nationaux commencent à mettre

en œuvre l'Agenda 2030 pour le développement durable (Agenda 2030), Transparency International a conçu une initiative mondiale unique visant à surveiller la mise en œuvre de l'objectif 16 (ODD16) dans le monde. L'ODD 16 est directement lié à la lutte contre la corruption, avec quatre cibles liées aux flux financiers illicites, à la corruption, à des institutions transparentes et responsables et à l'accès à l'information. Sans mesures adéquates pour atteindre ces cibles de l'ODD 16, la corruption risque de compromettre les efforts visant à réaliser l'ensemble de l'Agenda 2030, de la santé et de l'éducation au changement climatique et à la croissance économique.

 

Une méthodologie complète, conviviale et comparable permet aux organisations de la société civile de mener des évaluations indépendantes des progrès de leur pays vers les quatre cibles pertinentes. Depuis 2017, cette méthodologie a été utilisée dans plus de 30 pays. Les rapports nationaux sont maintenant comparables et un rapport régional pour l'Amérique latine a été publié. Alberto Precht, directeur exécutif du chapitre national de Transparency International au Chili et coordinateur de ce rapport régional, souligne son importance: «Le rapport régional d'Amérique latine est de la plus haute importance pour notre travail de plaidoyer au niveau national. Il fournit des preuves solides pour les défis rencontrés à la fois au niveau national et mondial. "

 

Ces rapports parallèles permettent à la société civile de s'engager avec le gouvernement et les citoyens et de présenter, des lacunes et des domaines d'amélioration.

 

Pour la deuxième année consécutive, les sections nationales de Transparency International du monde entier se sont réunies à New York dans le cadre du Forum politique de haut niveau (FPHN), organisé par les Nations Unies. Cette année, des représentants du Bénin, du Chili, du Liban, des Bahamas, du Sri Lanka et de la Hongrie ont présenté leurs rapports alternatifs nationaux dans le cadre d'un panel organisé par le FPHN. Ce panel a présenté différentes perspectives du monde entier, y compris celle des petits États insulaires en développement, soulignant ainsi le principe de ne laisser personne et aucun pays derrière - les ODD sont et doivent rester un programme universel. Le panel a également souligné que les rapports parallèles sont un outil fondamental pour contrebalancer les rapports gouvernementaux officiels.

 

La corruption ne s'arrête pas aux frontières nationales, raison pour laquelle il est fondamental de passer à des actions mondiales dans la mise en œuvre  des ODD. 2019 sera une étape importante dans la lutte contre la corruption puisque l'ODD 16 sera revu en profondeur par le FPHN. Transparency International intensifiera ses efforts afin d'aider à améliorer la mise en œuvre du cadre des ODD pour tous les objectifs et de veiller à ce que les gouvernements respectent leurs engagements.

Agenda

Vidéo