Du 08 au 14 Juillet 2018, les communes du Borgou et de l’Alibori

ont vibré au son de la « Redevabilité », à travers une campagne spéciale de vulgarisation de l’application mobile de participation citoyenne « Communes229 ».

En effet, Social Watch Bénin, dans le but de renforcer la participation des citoyens à la gestion de leur commune, a mis à leur disposition l’application mobile « Communes229 », téléchargeable gratuitement sur playstore.

Cette application a pour but, d’accroitre la visibilité de chaque commune du Bénin, d’informer les citoyens sur la gestion de la commune via les menus : sessions communales, reddition des comptes, actualité, conseil communal, documents de la commune.

En outre, elle renseigne aussi le citoyen sur les adresses utiles de sa commune (Commissariat, Mairie, Hôpital, Groupement des sapeurs pompiers, etc...).

Par ailleurs, cette application à travers la rubrique

« Je dénonce » offre au citoyen le moyen de porter devant le public, en tout anonymat, une interpellation pour contribuer à la gestion de sa cité.

       Ainsi, à chaque étape, les équipes Social Watch Bénin ont présenté au conseil communal,  et ensuite à la population mobilisée pour la circonstance, l’application Communes229.

Il faut noter  l’enchantement et l’intérêt des autorités communales de toutes les communes, et particulièrement celles des communes de Kalalé, de N’dali, de Ségbana, de Parakou et de Nikki avec la présence effective de leurs maires.

Les populations étaient aussi très enthousiastes et ont apprécié cet outil de veille citoyenne.

 

A Nikki, les autorités ont même profité pour formuler un droit de réponse à une dénonciation qui avait été faite, et dont ils ont pris connaissance à la faveur de la présentation. 

Préoccupations

Les principales préoccupations posées par nos hôtes étaient entre autre :

1- L’actualisation des informations de leur commune ;

2- Le traitement efficace des dénonciations, pour éviter les cas de diffamation ;

3- La garantie de l’anonymat du dénonciateur ;

4- L’accessibilité pour la frange analphabète de la population.

 

Réponses aux préoccupations

Ø La première préoccupation, est venu renforcer la demande de l’équipe Social Watch Bénin, à chaque conseil communal, de désigner un point focal « Communes226 », qui se chargera de transmettre en temps réel les informations de la commune pour actualisation.

Ø Pour le traitement efficace des dénonciations, elles sont d’abord soumises  à l’analyse de l’équipe d’investigations de Social Watch Bénin, avant validation pour publication.

Ø Le système garanti l’anonymat exclusif du dénonciateur.

Ø Enfin, pour ce qui est de l’accessibilité de l’application à la cible analphabète, un projet d’extension est actuellement en cours, avec l’appui de la coopération suisse et du RENOPAL, pour la traduction dans les langues locales.

Agenda

Vidéo