Citoyennes et citoyens du Bénin,

Le Réseau Social Watch par ma voix, vient vous souhaiter bonne, heureuse et sainte année 2017.

Nous avons dans ce pays observé en 2016, avec le régime du nouveau départ, beaucoup de choses qui ont montré la volonté du gouvernement à faire effectivement des réformes. Lesquelles réformes s’inscrivent davantage dans la rupture. Et nous avons senti les effets de cette rupture. C’est pour cela que nous voulons qu’au-delà de la rupture, tel que le programme l’a prévu, la relance économique soit effectivement la part et le lot quotidien de toutes les béninoises et de tous les béninois.

Nous voulons, en cette année 2017, souhaiter robuste de santé à tout le gouvernement et à son chef particulier, le Président Patrice TALON, tous ses ministres, les députés, afin que dans l’harmonie, la synergie, tous ces programmes d’action du gouvernement puissent aller de l’avant, puisse connaitre un succès indéfectible.

Nous voulons par la même occasion, formuler quelques plaidoyers : c’est qu’il y ait un consensus citoyen autour de ces dynamiques des réformes afin que nous puissions lutter contre la corruption, pour que cette corruption, lui, ne soit plus le lot quotidien de toutes nos entreprises. Et qu’il y ait la lutte contre l’impunité également dans notre pays.

Nous voulons aussi faire le plaidoyer pour que les droits humains soient respectés. Que nous connaissions une étape importante de l’amélioration de la dynamique sociale, gage du développement de notre pays. Pour que les droits humains, une fois respectés, nous donnent le boulevard du développement également.

Nous voulons enfin, formuler le vœu qu’effectivement dans un régime de démocratie, que les contradictions qui améliorent le quotidien de notre vie, soit une partie importante.

Aussi voudrions-nous solliciter auprès du chef de l’Etat, une intervention spéciale pour la réouverture des chaines qui sont aujourd’hui privées de leur expression tous les jours. Nous comprenons et partageons le souci d’une régularisation qu’il faudrait à leur niveau.

Aussi, voudrions-nous, appeler tous les acteurs de ces médias à se ranger du côté du respect des textes et des lois. Mais en attendant, le chef de l’Etat peut leur faire la faveur d’ordonner la réouverture de ces médias.

 

Merci à vous tous !

Gustave Benjamin ASSAH

PCA Social Watch Bénin

Agenda

Vidéo