Tenir des séances de travail, de partage et de validation des plans de suivi des réformes de l’évaluation citoyenne sur l’utilisation du SIGMAP au Ministère de l’Enseignement Maternel et Primaire (MEMP),

au Ministère de la santé (MS) et au Ministère du Transport et des Travaux Publics (MTPT), afin de permettre la mobilisation de tous les acteurs du ministère pour la mise en œuvre efficace du plan des réformes est l’objectif de Social Watch Bénin à rencontrer chaque ministère sectoriel du projet ‘’Les Citoyens dans les Marchés Publics au Bénin (CMPB) financé par OSIWA.

Les séances se sont déroulées de novembre en décembre 2016 dans chaque ministère en trois phases chacune ; un rappel et une clarification sur le concept du SIGMaP, des échanges (discussions, propositions et recommandations) et conclusion avec les acteurs présents.  Ceci dans le cadre de la mise en œuvre du suivi des réformes des évaluations citoyennes sur l’utilisation du SIGMAP dans les Ministères concernés par CMPB. Les participants à ces ateliers sont les membres du secrétariat exécutif de Social Watch Bénin conduits par le Secrétaire Exécutif et les acteurs du SIGMaP (SGM, Personne Responsable des Marchés Publics  PRMP) de chaque ministère.

De façon spécifique, il s’est agi de présenter aux responsables et acteurs (anciens ou nouveaux nommés) impliqués dans la chaîne de passation des marchés publics des ministères, la synthèse du rapport de l’évaluation citoyenne sur la mise en œuvre du SIGMAP et le plan de suivi des réformes ; d’actualiser et valider au cours d’un atelier le plan de suivi des réformes sur l’utilisation du SIGMAP ; d’identifier les chantiers ou axes d’intervention et de collaboration entre la société civile et les pouvoirs publics (ministères) pour accompagner l’Etat dans le renforcement de la transparence dans les marchés publics au Bénin.

Rappel et clarification du concept ’’ Evaluation citoyenne ‘’

A chaque atelier, une clarification du concept de l’évaluation citoyenne a été faite par le Secrétaire Exécutif de Social Watch Bénin. L’évaluation citoyenne étant l’appréciation des populations de la qualité des services publics rendus. En tant que processus elle est un outil de dialogue qui met en discussion/échange deux catégories d’acteurs : les prestataires et les bénéficiaires. C’est un outil flexible qui peut être adapté à tous les secteurs. Elle a été appliquée pour apprécier l’utilisation du Système Intégré de Gestion des Marchés Publics (SIGMAP) dans trois (03) ministères (MEMP, MS et MTPT).

Les discussions, propositions et recommandations

Après la communication du Secrétaire Exécutif, à chaque atelier, un débat a permis aux différents participants de chaque ministère de donner leur point de vue par rapport au déroulement de l’évaluation et de faire des propositions pour l’amélioration et l’opérationnalisation du plan de suivi des réformes.

De ces échanges on retient qu’à l’unanimité au MEMP, les participants ont approuvé les problèmes de la méconnaissance du SIGMaP par ses acteurs et celui de sa lourdeur arborés par le rapport ; le SIGMaP ne permet pas de régler le problème de saucissonnèrent des marchés dans le but soit de corruption ou bien de règlement rapide des entrepreneurs par l’Etat ; la PRMP du MEMP ne dispose pas de budget et n’est donc pas autonome.

Au Ministère de la santé, on note dans les interventions qu’au lieu de parler du Secrétariat de la Personne Responsable des Marchés Publics (SPRMP) qu’il faut utiliser plutôt les structures des marchés publics car le service de contrôle des marchés publics n’est pas sous la direction du SPRMP mais sous la Direction des Affaires Financières (DAF). Un des acteurs présent, M. HOUSSOU, bénéficiaire et prestataire a décrié le fait que les agents intervenant dans le SIGMaP soient mal formés et non qualifié pour le travail qui leur a été confié. Il propose un renforcement des organes intervenant dans la chaîne de passation en ressource humaine qualifiées. Il a demandé que Social Watch fasse une vulgarisation des grandes thématiques sur le Partenariat Public Privé et a donné une brève explication sur l’affermage des hôpitaux. Mr ZOUNON qui est le représentant du Secrétaire Générale du Ministère (SGM) du même ministère demande à Social Watch de faire des plaidoyers à l’endroit du Ministère des Finances pour le renforcement des capacités des acteurs intervenant dans la chaine de passation et utiliser les réseaux sociaux pour faire passer les marchés publics. Et que la direction de l’information et pré-archivage soit invité pour ces rencontres, que Social Watch aide le MS à faire des copies sur les textes sur le SIGMaP pour la vulgarisation dans le ministère. Il demande enfin que Social Watch organise un autre atelier pour donner une bonne explication du terme affermage et voit dans mesure ceci contribue au bien être de la population.

Face au constat général dans les trois ministères de la non connaissance du SIGMaP par ces acteurs et de sa lourdeur, il est important de considérer les propositions faites par les participants pour l’amélioration et l’opérationnalisation du plan de suivi des réformes.

Agenda

Vidéo